Nos coordonnées

Boulevard de la République - Boulbinet, Commune de Kaloum B.P. 5258 - Conakry Guinée location_on
Tel: (+224) 656 34 34 34
Fax:

Pour le public : du Lundi au jeudi de 09h00 à 15h00 ; le vendredi de 09h00 à 14h00.

Ecrire à l'ambassade mail

Actualités de l'Ambassade

Commémoration du cinquante-septième (57ème) anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire -Discours de Son Excellence Monsieur l'Ambassadeur
query_builder 07-08-2017


Mesdames et messieurs, chers compatriotes
et amis de la Côte d’Ivoire, Honorables invités ;
C’est avec un plaisir renouvelé que je me tiens devant vous ce matin, en ce jour heureux du 07 août 2017, consacrant le 57ème anniversaire de l’Indépendance de notre cher et beau pays, la Côte d’Ivoire.
Les premiers mots qui me viennent à l’esprit en ce moment particulier, sont ceux des remerciements à vous tous, ivoiriennes et ivoiriens mais aussi aux amis de la Côte d’Ivoire, pour votre présence massive, encore une fois, à la commémoration de cette fête, en ce jour ouvrable et malgré des intempéries diluviennes. Il ne pouvait en être autrement quand on sait l’amour débordant que vous avez pour votre pays.
C’est donc avec joie que mes collaborateurs se joignent à moi pour vous souhaiter la bienvenue, le traditionnel « AKWABA », gage de l’hospitalité ivoirienne, dans l’enceinte de notre maison commune.
Mesdames et messieurs,
Cette agréable rencontre m’offre l’occasion de vous rappeler les faits marquants qui ont animés la vie de notre nation ces derniers temps. Il faut le dire sans ambages, comme tous les pays du monde, la Cote d’Ivoire n’est pas un fleuve tranquille où tout se passerait toujours bien, dans le meilleur des mondes possibles.
En effet, l’année 2017 a commencé avec des remous sociaux qui ont quelque peu entamé la quiétude des ivoiriens et l’ascension du pays vers le développement. L’on peut citer à cet égard :
-Les mutineries des militaires ;
-La fermeture des structures d’Agro-business par l’Etat afin de les assainir ;
-La grève des fonctionnaires relative à l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail ;
-La baisse drastique du prix du cacao, principal produit d’exportation de la Côte d’ivoire, grevant ainsi le budget de l’Etat.
Des solutions ont pu être trouvées à ces malheureuses situations grâce à la culture légendaire de dialogue des ivoiriens, héritée du Président Félix Houphouët BOIGNY, Premier Président de la Côte d’ivoire, poursuivie par SEM Alassane Ouattara, actuel Président de la République.
Mais les quelques arbres que constituent ces problèmes à vite oublier, ne doivent pas cacher la forêt des événements majeurs qui se sont produits en Côte d’ivoire.
Ainsi, dans le domaine politique, conformément à la nouvelle constitution marquant la 3ème République, le pays s’est doté d’une Vice- Présidence à la tête de laquelle a été nommé Monsieur Daniel Kablan DUNCAN le 10 janvier 2017, et d’un Senat qu’il reste à pourvoir.
En outre, un Premier Ministre a été désigné en la personne de Monsieur Amadou GON COULIBALY
Au plan socio-économique, on note la poursuite de la réhabilitation et la construction des infrastructures modernes avec notamment la mise en service du barrage de Soubré le 30 juin 2017, en présence du Premier Ministre, Monsieur Amadou Gon COULIBALY, dont la capacité énergétique est de 275 mégawatts. Ce barrage va mettre à la disposition de nos ménages et industries une énergie fiable et de bonne qualité, à répartir équitablement sur l’ensemble du territoire national.
Par ailleurs, avec un taux de croissance estimé à environ 8% par an en moyenne, au cours de ces cinq dernières années, la Côte d’Ivoire se classe parmi les économies à fort taux de croissance dans le monde. Ces performances sont le fruit d’importantes réformes institutionnelles hardies, entreprises par les Autorités ivoiriennes, sous le leadership éclairé de SEM Alassane OUATTARA.
Sur le plan diplomatique, la grande politique de paix et de développement qui guide les Autorités ivoiriennes en cette matière, a valu à la Côte d’Ivoire son élection comme membre Non Permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour la période 2018-2019, devenant ainsi le porte-voix de toute l’Afrique à cette Assemblée.
De même, notre pays continue à être l’hôte de grands événements internationaux tels la Conférence des Ministres des Affaires Etrangères de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI), les 8ème jeux de la francophonie, qui ont connu d’énormes succès et bientôt le Sommet Europe-Afrique qui aura lieu les 29 et 30 novembre 2017 ; pour ne citer que ceux-là.
L’on note en outre le départ définitif de (l’ONUCI) l’Organisation des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire le 30 juin 2017, après treize ans d’effort de maintien de la paix. Ce départ marque la maturité du pays, désormais prêt à puiser dans ses ressources propres pour résoudre les problèmes qui se poseraient à lui.
Toutes ces actions sont soutenues par une bonne gouvernance et un pragmatisme, éléments catalyseurs de développement et qui font de la Côte d’Ivoire un pays fréquentable, au portillon duquel se bousculent les investisseurs de tout horizon.
Mesdames et Messieurs ;
Conformément à son slogan diplomatique qui veut que la Côte d’Ivoire soit l’ami de tous et l’ennemi de personne, le pays entretient de bonnes relations avec tous les pays du monde, à commencer par ses voisins africains, notamment la République sœur de Guinée, pays hospitalier aux immenses potentialités qui accueille bon nombre d’ivoiriens en quête de mieux être et avec qui nous partageons la même histoire, les mêmes peuples et la même langue. Gageons que cette relation perdure pour le bonheur réciproque des citoyens de ces deux pays.
L’Ambassade se félicite par ailleurs du choix judicieux par ses pairs de son Son Excellence Monsieur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée lors du 28ème, sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine des 30 et 31 janvier 2017 à Addis-Abeba, comme Président en exercice de cette Organisation.
Il en est de même pour le choix de la capitale guinéenne, Conakry, comme Capitale mondiale du livre pour l’année 2017 par l’UNESCO.
Elle salue également le forum économique ivoiro-guinéen qui a eu lieu les 12 et 13 juillet 2017 à Conakry, réunissant les patronats des deux pays avec pour objectif de tirer profit des avantages comparatifs.
A cela s’ajoute bien d’autres échanges dans plusieurs domaines d’activités tels le Salon International de l’Habitat et de la Construction (SIHACO) ; tenus à Conakry, le Salon International du Tourisme d’Abidjan (SITA) etc. Ces événements ont vu la participation des hommes d’affaires des deux pays.
Tout cela dénote d’un regain de dynamisme que connaît actuellement la Guinée et son ouverture progressive au monde, sous les auspices, bien entendu, de son Président.
Mesdames et Messieurs,
Nous ne devons pas par ailleurs, dans la fièvre de l’Indépendance, oublier de saluer nos partenaires internationaux dont les soutiens ne nous ont jamais fait défaut.
En définitive, je voudrais une fois encore vous remercier pour votre présence remarquable à cette fête, votre sens de la solidarité, empreinte d’amour et de fraternité et pour votre mobilisation exceptionnelle.
C’est le lieu aussi, chers compatriotes, de vous exhorter à la concorde et au rassemblement et vous dire combien la Côte d’Ivoire compte sur votre dévouement au travail, à travers l’appropriation des immenses opportunités d’affaires qu’offre le pays hôte. Je vous invite donc fermement à respecter ses lois et règlements afin de vivre en harmonie avec vos frères et sœurs guinéens.
Mes remerciements vont également en direction de tous les invités qui nous ont fait l’honneur de venir partager cette joie avec nous. Avec votre permission je voudrais particulièrement saluer les personnalités qui ont fait le déplacement en dépit de leur agenda chargé.
Mesdames et messieurs,
Nous devons savoir que notre diversité est une richesse immense que nous ne devons jamais perdre, car, comme le disait Antoine de Saint-Exupéry, « si tu diffères de moi, loin de me léser tu m’enrichis ».
Notre pays ne deviendra émergent que si nous œuvrons tous ensemble à sa construction, car seul le travail fait la force des économies modernes.
Comportons nous tous, aussi bien ici qu’ailleurs, comme des modèles promis à l’humanité, comme le souligne fort justement notre hymne national.
Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !
Vive les relations ivoiro-guinéennes.
Je vous remercie.

Flash info
arrow_upward